REALISATION

LIKE HEROES / La Société des Apaches – en développement / bande annonce

Partie aux États-Unis à vingt-trois ans, avec deux cent quarante dollars en poche, Sylvie vit et filme son rêve américain pendant trente ans. Avant que tout s’écroule.

Dans un quartier populaire de San Francisco, Sylvie installe Ti Couz, sa crêperie bretonne, au début des années 1990. Cuisine à base de produits locaux, self management, droits sociaux pour ses employés, Sylvie façonne ce lieu pour en faire un laboratoire de ses utopies dans lequel s’inventent des manières de faire visionnaires et iconoclastes. Ti Couz devient très vite bien plus qu’un simple restaurant. Mais après des années de prospérité et de succès, des difficultés apparaissent. San Francisco s’embourgeoise et devient le havre des employés de Google et Facebook. Sous les coups d’une gentrification violente et d’une crise économique sans précédent, le rêve de Sylvie est balayé et Ti Couz s’éteint après vingt ans d’activité. Sylvie se retrouve à la rue et rentre en France comme elle en était partie trente ans plus tôt, seule et sans ressources.

A partir d’archives vidéo tournées par Sylvie durant plus de trente ans, Like heroes raconte le développement et la chute d’un projet utopique, et dresse, dans un récit intime et politique, le portrait d’une femme libre et indépendante.

Lauréat 2016 de le bourse Louis Lumière de l’Institut Français / Développé à Eurodoc et Lisbon Docs 2017

Avec le soutien de la région Auvergne-Rhône-Alpes (aide à l’écriture et aide au développement)

 

TOUJOURS LE PRINTEMPS / 56′ / La Société des Apaches / 2017 / bande annonce

Le mouvement des indignés, ou mouvement du 15M, est l’événement le plus marquant de l’histoire contemporaine de l’Espagne. Jamais depuis la fin du régime de Franco, un mouvement social n’avait réuni tant de monde. Mais cinq ans après cette explosion sociale sans précédent, comment concrétiser les aspirations au changement ? Aujourd’hui, les indignés sont devenus maires de leur ville sur des listes citoyennes, députés ou militants sous la bannière du jeune parti Podemos. D’autres ont préféré se tenir à l’écart du jeu électoral et continuent à lutter sans concession sur le terrain. Municipalisme, prise du pouvoir politique à l’échelle nationale et mobilisation sociale, trois stratégies pour un même but : changer la politique.

Miguel, Pablo et Mercedes incarnent ces trois facettes d’une même vague de changement. Novices en politique, chacun tente à  sa manière de perpétuer l’héritage du 15M alors que le pays entre en campagne pour désigner son nouveau gouvernement. Mais la société civile peut-elle faire mieux que les hommes politiques de métier ? Podemos peut-il créer la surprise lors des élections et gouverner le pays ? Assiste-t-on à un véritable renouvellement démocratique chez nos voisins ibères ? Quel miroir nous tend l’Espagne ?

Coréalisé avec Fabien Benoit / Coproduction : Télé Bocal

Avec le soutien de : CNC, Région Auvergne Rhône-Alpes, fondation Un Monde par Tous

 

AU VILLAGE SANS PRETENTION / web-documentaire / 90′ / Le Fond et La Forme / 2015 – bande annonce / web-doc

Loin de l’agitation de la ville, des hommes et des femmes vivent à la campagne. Invisibles et silencieux, ils font face à l’abandon des services publics de proximité, aux déserts médicaux, au chômage, à l’exode des jeunes. Pourtant, ici et là, des résistances apparaissent face à ce qui semble être un mouvement inéluctable. Des « néo-ruraux » viennent s’installer, des maires se battent pour maintenir l’existant et développer de nouvelles activités, des habitants s’engagent pour maintenir en vie leurs territoires. Au village sans prétention nous plonge dans la vie d’un petit village du Sud-Ouest qui nous prouve que le monde rural est bien vivant.

Coréalisé avec Jean-Baptiste Fribourg dans le cadre d’une résidence artistique de territoire de deux mois dans le village de Parisot. Diffusion: Les hivernales du documentaire 2015

 

NO ES UNA CRISIS / web-documentaire / 180′ /  La Société des Apaches / 2013 – bande annonce / web-doc

Et si la crise économique n’en était pas vraiment une ? Et si la crise, finalement, se révélait surtout l’occasion de pousser encore plus loin des logiques politiques et économiques d’inspiration libérale, ces mêmes recettes qui ont conduit bon nombre de pays au bord de la faillite ? Le tout, au prix du bien-être des peuples, et sous couvert de lutter contre le fléau de la dette publique et de redresser l’économie. Et si la crise était aussi le moment rêvé, presque attendu, pour repenser et questionner nos démocraties occidentales, trop longtemps présentées comme un parangon de système politique et aujourd’hui de plus en plus déconnectées de leurs citoyens ? Et si la crise, enfin, nous permettait simplement d’imaginer une autre façon de vivre ensemble et de faire société ? Dans le sillage du mouvement dit « indigné », NO ES UNA CRISIS révèle le double laboratoire qu’est aujourd’hui devenue l’Espagne. Laboratoire d’un approfondissement du libéralisme économique – et de sa thérapie de choc de la rigueur – mais aussi laboratoire de nouvelles pratiques sociales, économiques et politiques portées par les citoyens.

Coréalisé avec Fabien Benoit.

Avec le soutien de : CNC, région Rhône-Alpes, Fondation Un Monde par Tous, Médiapart, Courrier International, eldiario.es, Le Soir, Usbek et Rica, Le blog documentaire.

Diffusion : Médiapart, Courrier International, Le Soir, eldiario.es, Le blog documentaire, Mois du film documentaire 2013, Bobines Sociales 2014, Primed 2014, Gaité Lyrique, festival du film de l’environnement, Après Varan 2016.

Prix du meilleur web-documentaire 2013 par Courrier International

 

LES YEUX DES AUTRES, LA TETE AILLEURS / 52′ / La Société des Apaches / 2012 – film

Les productions cinématographiques africaines ne représentent que 3% du marché mondial du cinéma. En ce début de XXIe siècle, à l’heure où la société de l’image règne sans partage, ce constat est terrible. LES YEUX DES AUTRES, LA TETE AILLEURS interroge les causes et les conséquences de cette faible production et diffusion d’images africaines tant sur le continent qu’au niveau international. Derrière cette problématique cinématographique se cache de nombreux enjeux politiques, économiques, sociaux et culturels aux conséquences dévastatrices. Une question se pose : quel rôle attribuer au cinéma pour des sociétés et des hommes qui ont si peu accès à leur propre image ? Un cri d’espoir et de résistance se dessine pour que l’Afrique et les Africains redeviennent maîtres de leur imaginaires, maîtres de leurs destins.

Diffusé par TV5 Monde Afrique et Canal France International

 

PYXIS / 9′ / Observatorio de Cine / 2009 – bande annonce / film

Comme un rituel, Manzano passe chaque samedi après-midi sur sa terrasse. Il attend. A des kilomètres de chez lui, un camion roule en direction d’un endroit précis.

Coréalisé avec Giusseppe Galante et Bram Van Cauwenberghe.

Diffusion : L’Alternativa 2009 de Barcelona, Mostra Catalunya en corto 2009 (Santiago du Chili), Barcelona Visual Sound 2010, EcoFilmFestival 2010 de Rhodos (Grèce), Festival National du Court Métrage Etudiant 2010 (Paris), Mostra Internazionale FilmVideo Montecatini Cinema 2010, Zabor Film Festival 2010 (Zagreb, Croatie).

 

ENTRE SAN DIEGO ET KOKAND / 22′ / Autoproduit / 2008 – bande annonce / film

Palerme. Une ville chaotique, traditionnelle et multiculturelle. Un enchantement pour certains, un enfer pour d’autres. Si divisée et unie à la fois, elle est vue dans ce film à travers trois regards qui se croisent et se confrontent. Un film en forme de carte postale écrite à trois plumes.

Coréalisé avec Giusseppe Galante et Bram Van Cauwenberghe.

Diffusion : L’Alternativa 2009 de Barcelona

 

COMA / 20′ / Autoproduit / 2008 – bande annonce

Roberto Fiaberti vient de sortir de prison. Il tente de reprendre sa vie en main et de se reconstruire. Un apprentissage de tous les instants.

Coréalisé avec Giusseppe Galante et Bram Van Cauwenberghe.